MVIC

MONTRÉAL VILLE INTERCULTURELLE
Projet de recherche en partenariat (CRSH, 2012-2015)

But et description du projet

En octobre 2011 la ville de Montréal a été reconnue par le Conseil de l’Europe comme la deuxième « cité interculturelle » en dehors de l’Europe, après la ville de Mexique (Conseil de l’Europe, 2011). Au-delà du caractère inévitablement protocolaire d’un tel évènement, cette reconnaissance réaffirme l’importance des relations entre les différentes personnes et communautés qui composent la ville.  Cependant, une série d’évènements récents laisse l’impression d’un malaise par rapport à la possibilité de la cohabitation interculturelle dans la grande région de Montréal (retour sur la Commission Bouchard-Taylor, audiences publiques sur le profilage racial suite aux évènements de Montréal-Nord, discussions sur la « Charte des valeurs », etc.).  De ces constats, il ressort la nécessité pour Montréal de revisiter de façon systématique les acteurs et les institutions qui la composent afin de comprendre les différents discours et pratiques des dynamiques interculturelles.  À cet effet, le Laboratoire de recherche en relations interculturelles (LABRRI) de l’Université de Montréal propose un programme de recherche en partenariat afin d’identifier des problématiques, des pratiques et des expertises interculturelles.

Objectifs du projet :

Le savoir produit dans le cadre de ce projet permettra de mieux saisir la façon dont les citadins pensent, vivent et interagissent entre eux et la structure du partenariat sera le garant que les connaissances acquises seront mobilisées dans plusieurs champs d’action hors du milieu universitaire. Étant donné l’avancement des travaux préliminaires, et la nature heureuse d’un partenariat déjà existant, nous estimons qu’une période de trois ans (2012-2015) sera suffisante pour l’atteinte des objectifs principaux du projet :

  • Documenter l’état du savoir interculturel et la diversité des pratiques et expertises interculturelles dans l’espace urbain montréalais afin de déterminer s’il s’agit d’un modèle qui pourrait être appliqué ailleurs
  • Améliorer la communication et faciliter la collaboration entre les différents acteurs et structures concernés par les dynamiques interculturelles dans le contexte pluraliste de l’espace urbain
  • Proposer de nouvelles perspectives théoriques et méthodologiques pour comprendre les pratiques interculturelles et élaborer des outils de formation pour assurer leur pérennité, autant sur le plan social qu’institutionnel

Pour en savoir plus, télécharger ce résumé du projet:  MVICResume2014_FR

*****

MONTREAL INTERCULTURAL CITY
Research partnership (CRSH, 2012-2015)


Description of Project and Objectives

In October 2011 the city of Montreal was recognized by the Council of Europe as the highest ranking intercultural city outside of Europe (Council of Europe, 2011).  The recognition of Montreal as an intercultural city reflects its long history as a cultural and linguistic crossroads and reaffirms the importance of the intercultural relations that make up the social and political landscape of the city.

Nonetheless, a series of unfortunate events in recent years have created a certain anxiety with regards to the way that people of different ethnic backgrounds relate to each other in Montréal (post-mortem reports on the Bouchard-Taylor Commission, public hearings on racial profiling practices following the events of Montréal Nord, and more recently public debates about the « Charter of Values »).  Given this situation, it has become increasingly important to take a look at the actors and institutions that make it possible to understand Québec’s particular form of interculturalism.  This is why the Laboratory of Research on Intercultural Relations (LABRRI) of the University of Montréal has organized a research partnership with community-based, municipal and university partners in order to systematically identify intercultural issues, practices and expertise in the region.

Objectives :

The results of this research will make it possible to understand how everyday citizens think, live and interact in increasingly complex pluri-ethnic neighborhoods.  The structure of the partnership will ensure that whatever is learned will be of interest to non-academic audiences.  Given the preliminary results and given the dynamic nature of the researche partnership, we estimate that one period of three years (2012-2015) will be enough to achieve at least partially the objectives set out at the beginning of the research:

  • Document the state of intercultural knowledge as well as the diversity of intercultural programs and initiatives in order to determine if the model here may be applicable elsewher
  • Improve communication and facilitate collaboration between the different actors and structures involved in planning for intercultural relations in urban settings
  • Propose new methodological tools to help understand intercultural practice and design training tools to ensure that ideas are sustainable

For more information, download the following document…


Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s